Dr. Jonathan Borwein Prix de l’ambassadeur des mathématiques

 

 
 Dr. Nathalie Sinclair  2017
Mme Sinclair est professeure à la Faculté de l’éducation de l’Université Simon Fraser et détentrice de la chaire de recherche du Canada sur l’apprentissage des mathématiques concrètes. Elle a écrit et révisé plusieurs livres, dont certains servent à développer les compétences des enseignants de mathématiques, et d’autres à étudier l’effet des mathématiques sur notre société. Les travaux de recherche de Mme Sinclair ont eu une grande influence, tant nationale qu’internationale, et ont donné lieu à des partenariats avec des collaborateurs d’Italie, d’Angleterre, d’Israël, d’Australie et des États-Unis. À partir de ses recherches, Mme Sinclair a élaboré plusieurs outils novateurs permettant aux étudiants d’aborder les concepts mathématiques de façon tangible, ce qui facilite et approfondit leur compréhension – selon elle, c’est une façon de donner aux étudiants la « possibilité de penser au micromonde tout en utilisant ce dernier ». Récemment, elle a participé au développement de TouchCounts, une application gratuite pour iPad qui s’est avérée efficace dans le développement de la capacité de compter et d’additionner chez les jeunes enfants; cette application, offerte en six langues dans 10 pays, a d’ailleurs été téléchargée à plus de 800 000 reprises. Le plus important : les travaux de recherche et les efforts de sensibilisation de Mme Sinclair stimulent et motivent les enfants en faisant appel à leur raisonnement spatial naturel; ceux-ci peuvent faire leurs propres expériences, poser des questions et se laisser émerveiller par la magie des mathématiques.

 

 Headshot-NathalieSinclair
 Dr. Donna Kotsopoulos 2016
La professeure Donna Kotsopoulos enseigne à la faculté de l’éducation ainsi qu’au département de mathématiques de la faculté des sciences de l’Université Wilfrid-Laurier. Elle est directrice du Mathematical Brains Laboratory. Enseignante agréée de l’Ontario, elle a récemment reçu le prix Hoffman-Little Award for Faculty soulignant son professionnalisme et son excellent travail en enseignement et en recherche, ainsi qu’un prix d’enseignement de l’Union des associations des professeurs des universités de l’Ontario. Les travaux de Mme Kotsopoulos sont principalement axés sur la cognition et l’apprentissage des mathématiques chez les jeunes enfants. Avec Joanne Lee, de l’Université Wilfrid-Laurier, elle a élaboré LittleCountersMD, un programme communautaire destiné aux familles et aux éducateurs de la petite enfance visant à favoriser l’apprentissage des mathématiques chez les jeunes enfants par des jeux et des activités quotidiennes. Le programme est offert dans de nombreuses régions de l’Ontario par l’intermédiaire d’organismes communautaires tels que les centres de développement de la petite enfance. Avec ses recherches et son engagement communautaire, Mme Kotsopoulos cherche à améliorer la vie et l’avenir des Canadiens.
 Dr. Robert Smith?  2015
Robert Smith? est Professeur de Bio-mathématiques à l’Université d’Ottawa. Il associe à son travail académique une carrière en culture populaire, ce qui a conduit à l’introduction d’une modélisation mathématique des zombies! Il utilise  les mathématiques pour modéliser la propagation des maladies allant du VIH à l’Ebola en passant par le paludisme. Il est aussi un éminent expert de la Fièvre Bieber, que nous  ignorons! Il est l’auteur de neuf ouvrages couvrants la recherche ainsi que la culture populaire. Ses deux plus recents sont: “Mathematical Modelling of Zombies” et  “Who’s 50: The 50 Doctor Who Stories to Watch Before You Die”.
 Dr. Lynda E. C. Colgan  2014
Lynda Colgan, Ph. D., est professeure de mathématiques à la faculté de l’éducation de l’Université Queen’s. Elle a amorcé sa carrière en éducation en 1977 à Scarborough, en Ontario, où elle a enseigné dans de nombreuses écoles, dont le Sir Oliver Mowat Collegiate et la Eastview Public School. Ses rôles se sont depuis multipliés : conseillère en informatique et coordonnatrice des mathématiques pour l’ensemble d’un conseil scolaire, chercheuse, professeure, chroniqueuse, auteure de manuels scolaires et de livres non romanesques pour enfants et « maître-mathémagicienne » dans The Prime Radicals (une émission de télévision pour enfants en direct fondée sur ses chroniques dans les journaux). Le fil conducteur de sa carrière réside dans la mission qu’elle s’est donnée : convaincre le public que les mathématiques ne sont pas une discipline à fuir comme la peste. Son aspiration est de montrer au plus grand nombre de personnes possible que les mathématiques sont partout – dans les fleurs et les flocons de neige, dans la musique et la danse, dans la tapisserie et les carrelages, dans le code Morse et le braille, dans les pouces et les pieds –, et de persuader ces mêmes personnes qu’aucun sujet en ce bas monde n’est plus intéressant, stimulant et important que les mathématiques. Parmi ses intérêts de recherche actuels, mentionnons le rôle des parents en tant que partenaires dans l’enseignement des mathématiques, les alliances de recherche universités-communautés et les partenariats de mobilisation des connaissances, ainsi que les approches non traditionnelles d’enseignement des mathématiques. Sur le plan créatif, elle s’intéresse notamment à l’apprentissage informel des mathématiques au moyen des arts, de la littérature pour enfants, des médias, de la culture et de la technologie.
 Dr. Peter Taylor  2013
Peter Taylor est professeur au département de mathématiques et de statistique de l’Université Queen’s (nommé conjointement au département de biologie et à la faculté de l’éducation). Diplômé au terme de ses études supérieures à l’Université Queen’s, il détient par ailleurs un doctorat de Harvard. Son champ de recherche est axé sur les théories liées à l’écologie de l’évolution, notamment en ce qui touche à l’évolution du comportement coopératif. M. Taylor a été reçu parmi les fellows 3M, et agit à titre de président du comité de l’éducation de la Société mathématique du Canada. Il siège également au sein du conseil d’administration de l’Université Queen’s. En 2011, il a occupé la présidence du groupe de travail sur la planification universitaire de l’Université Queen’s. Il a largement contribué à la conception de programmes didactiques mis en œuvre par le ministère de l’Éducation de l’Ontario, acceptant d’ailleurs d’enseigner pendant deux sessions au niveau secondaire pour mieux se préparer à cette tâche.